Un casque produit avec un additif antibactérien efficace à 99%

casque anti bactérien

Ce casque a été produit avec un additif antibactérien dans les parties en plastique et en mousse. Toute bactérie présente sur le casque sera tuée. Comme les bactéries ne peuvent pas survivre sur le casque, celui-ci ne sera pas une source d'infection et n'en transférera pas non plus à d'autres parties de la chambre ou à d'autres personnes.

Les infections nosocomiales peuvent être transmises de plusieurs façons.
Une méthode de transmission, autre que de personne à personne, se fait par l'intermédiaire d'un équipement tel qu'un casque.

L'oreille est un lieu de reproduction bien connu pour toutes sortes de bactéries. Une bactérie connue pour être présente dans les oreilles est le Staphylococcus aureus. C'est le même type de bactérie que le redouté SARM.

Le patient qui utilise le casque peut être atteint d'une maladie infectieuse connue, pouvant être transmise. Mais de nombreux types de bactéries peuvent également être transmis par une personne sans que celle-ci ne soit elle-même affectée par la bactérie. Elle peut néanmoins la transmettre à une autre personne qui pourrait bien tomber malade.

'écouteur en mousse d'un casque non traité est l'endroit idéal pour la croissance des bactéries. La structure ouverte de la mousse présente une grande surface à laquelle les bactéries peuvent adhérer et se multiplier. Elle retient l'humidité et est maintenue au chaud grâce à la température corporelle de la personne qui porte le casque.

Des situations idéales pour que les bactéries puissent s'y développer. Le casque sera contaminé par les bactéries lorsqu'il sera porté pour la première fois. Avec le temps, les bactéries se développent et se multiplient. Chaque fois que le casque est touché ou retiré et placé ailleurs, les bactéries se propagent dans le lit et la chambre de l'hôpital. Tout cela est invisible à l'œil nu, mais pas moins là !

Notre casque antibactérien empêche toute bactérie de se développer sur n'importe quelle partie du casque.

Toute bactérie qui est transférée sur le casque ne survivra pas. Le casque ne joue peut-être qu'un petit rôle dans la prévention des infections nosocomiales, mais chaque rôle est important.

Testé et efficace à 99%.

L'efficacité antibactérienne est testée selon la norme ISO 221961. Une quantité connue de bactéries est placée sur la surface du casque. Le parfait environnement propice à la croissance des bactéries est alors créé (35° Celsius, 90% d'humidité). Après 24 heures, la quantité de bactéries qui reste sur le casque est mesurée.

Tout résultat supérieur à 95 % de réduction des bactéries est considéré comme un résultat positif pour l'efficacité antibactérienne. Notre casque a passé ce test avec une réduction de 99,9% des bactéries.

Demander un devis